i-voix

i comme

iroise

italie

eTwinning

 

voix comme

choeur de lycéens

résonances littéraires

voix d'aujourd'hui

Publié par Jeanne

 

'' Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l'effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d'un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu'à tout ce qu'il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l'on regrette d'avoir terminé. "

( Extrait de l'épilogue.)

 

 

Couverture

http://media.leslibraires.fr/media/attachments/large/1/2/9/001948129.jpg'' Un bon livre est un livre que l'on regrette d'avoir terminé " . La Vérité sur l'Affaire Harry Québert, Prix Goncourt des Lycéens 2012 et Grand Prix de l' Académie Française, est bien plus qu'un bon livre que l'on regrette d'avoir terminé. C'est un véritable chef-d'oeuvre littéraire. Comment mettre des mots sur l'inexplicable état dans lequel ce livre m'a mis, l'espace d'un week-end ? 

 

Ce roman de près de 700 pages, écrit par Joel Dicker, raconte l'enquête que mène Marcus Goldman, écrivain à succès confronté au syndrome de la page blanche, sur son ancien professeur d'université et ami, Harry Québert, accusé d'avoir assassiné durant l'été 1975 une jeune fille âgée de 15 ans. Derrière cette incroyable investigation, derrière cette quête de la vérité riche en rebondissements, en coups de théâtre et en allers et retours dans le temps , il n'est question que d'un sujet : l'écriture.

À la lecture de ce livre, j'étais comme possédée : mon corps tout entier se trouvait dans le New Hampshire, à Goose Cove ou dans les rues de New-York. Je vivais au ryhtme des insomnies d'Harry ou de Marcus, mon coeur s'emballait à la lecture des lettres du corbeau et je restais abasourdie devant les avancées de l'enquête. J'avais moi aussi l'impression de faire partie du livre, d'être un personnage à part entière et d'écrire ce livre avec Marcus. Mais je dois vous mettre en garde : une fois que vous aurez lu la première page de ce roman passionnant, il sera trop tard. Oui, trop tard. Une fois commencé, La vérité sur l'affaire Harry Quebert, est un livre que vous ne pourrez plus lâcher. Quand le pouvoir des livres s'installe en vous, ne luttez pas. Laisser vous transporter par le voyage des mots. C'est si bon...

 

 

 

" Deux choses donnent du sens à la vie :

les livres et l'amour. "

 

Harry Québert.



Commenter cet article

Aude 25/12/2012


ça me donne envie de le lire ! 

Jeanne 25/12/2012


Ahah :D

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog